Marias4
Eustazio regarde pour nous l’émission anglaise de musical-réalité How do you solve a problem like Maria. Le principe ? (Baron) Andrew Llloyd Weber et ses sbires s’apprêtent à monter un revival de The Sound of Music de Rodgers et Hammerstein. Le casting de l’actrice principale (le rôle de Maria, interprété à l’écran par (Dame) Julie Andrews) est retransmis à la télé, selon les modalités des émissions type Nouvelle Star, avec sa seigneurie Lloyd Weber dans le jury. Le tout est animé par le très camp Graham Norton. La petite touche d’originalité de ce programme, outre sa thématique, c’est la manière dont est traitée la candidate éliminée à chaque fin d’émission. Immédiatement après son éliminationn, pour clore l’émission, elle doit en effet chanter le lead de "So long, Auf wiedersehen, Adieu", l’une des chansons de Maria. Les candidates non-éliminées l’accompagnent en minaudant. La Nouvelle Star mâtinée de Maillon faible. C’est assez cruel, et donc assez jouissif [voir la vidéo dans la note d’Eustazio].  Deux remarques, pour finir. Premièrement, l’accoutrement dont sont affublées les Marias est parfait pour un porno hétéro. Pour The Sound of Music, ça le fait moyen. Trop de kitsch tue le kitsch. Deuxièmement, Lloyd Weber essaie de refaire le coup de Jesus Christ Superstar, quand il a été le premier a commercialiser d’abord un cd avec les chansons du musical, avant même l’ouverture du musical. Cette fois ci on est à un degré supérieur. Le public va choisir son actrice préférée. Bientôt, Evita t’invitera à chatter sur ton portable.