Libération publie aujourd’hui (numéro daté du 5 et 6 septembre) le portrait de mon ami/collègue Christophe Martet, en quatrième de couverture. Christophe parle de son incroyable parcours, de ce fameux Sidaction, qui 13 ans après lui vaut toujours de se faire insulter -pour ma part, je trouve que ce coup de gueule était héroïque – et bien-sûr, de Yagg.

Achetez-le! (Libé, pas Christophe).