Je garde généralement d’excellents souvenirs de mes interviews musique, celles de Liza, Marianne Faithfull ou Daho en tête. Celle de Kele fera exception. Le chanteur de Bloc Party, qui se lance en solo, était soit mal réveillé, soit juste désagréable. Cela n’a pas grande importance, de toute façon.

Dommage, car son album, The Boxer, n’est pas mal du tout, dans son genre. Et puis son interview à Butt laissait présager quelqu’un d’intéressant.