Avec Tomboy, Céline Sciamma a réalisé un beau film, sensible et juste. Le « tomboy » en question, c’est Laure, 10 ans. C’est l’été et elle vient d’emménager dans une nouvelle ville avec ses parents et sa petite sœur, l’espiègle Jeanne. Son look androgyne peut aisément la faire passer pour un garçon, elle va profiter du quiproquo et se présenter aux autres enfants du coin comme étant Michael. Avec la rentrée qui se profile, le mensonge ne pourra évidemment pas tenir longtemps…

Les acteurs, parfaitement dirigés, sont d’une troublante justesse. Zoé Héran, qui incarne Laure/Michael, en tête. Difficile de ne pas retenir son souffle lorsque son secret menace d’être découvert. Mais difficile aussi de ne pas rire devant les facéties de Jeanne, qui va se faire complice du mensonge de  sa grande sœur. Après la projection de l’avant-première, Céline Sciamma a affirmé qu’elle voulait réaliser un film « à hauteur » d’enfant » et ces moments si particuliers, un peu hors du temps, que sont les grandes vacances et la rencontre avec de nouveaux amis. Mission accomplie.