L’une des principales critiques faites à l’encontre de Liza Minnelli dans Cabaret est qu’elle était trop bonne pour le rôle. Pour chanter dans un bouge comme le Kit Kat Club, Sally Bowles doit forcément être une chanteuse médiocre. Ethan Mordden, historien de la comédie musicale américaine, a une explication intéressante dans son livre Open a new window : The Broadway musicals in the 1960’s :

"Aux côtés de Michael York (dans le rôle de Cliff, désormais dénommé Brian), elle est une diva de troisième zone. Mais sur la scène du cabaret, elle se montre inspirée, comme si elle avait noué un pacte faustien avec l’Emcee"

Liza Minnelli, Maybe this Time (Ebb & Kander)