Bright Room

Prise pendant les répétition. Photo: Marc Mameaux

A Bright Room Called Day est une pièce de Tony Kushner, l’auteur d’Angels in America. Elle est aujourd’hui présentée à Paris, sous le titre de Bright Room.

La pièce a été écrite en 1985. Elle est un cri de colère de l’auteur face à la réélection de Ronald Reagan et à son silence face  au sida, alors en plein essor aux États-Unis. Kushner utilise un procédé risqué: il fait l’analogie entre la situation des États-Unis au début des années 80 et l’élection d’Hitler puis la mise en place d’un régime de terreur en Allemagne, entre 1923 et 1933. Analogie également employée par Larry Kramer et Act Up (cf. l’affiche « En 40, ils regardaient passer les trains… »)

La « Bright Room », c’est celle d’Agnès, jeune actrice un brin idéaliste. Autour d’elle gravite une petite bande d’amis, que l’avènement du nazisme va peu à peu séparer.

Je ne m’étends pas sur le sujet car nous aurons l’occasion de parler de la pièce sur Yagg. En tout cas, je vous la conseille vivement. Moins ambitieuse que Angels in America, cela n’en demeure pas moins une très bonne pièce, portée par beaux acteurs et une mise en scène sobre mais efficace. Rien à voir avec l’adaptation ratée de l’immense Torch Song Trilogy il y a quelques années…

Elle se joue du mardi 12 au dimanche 17 janvier 2010  à 20h au Théâtre de la Boutonnière (25 rue Popincourt,Paris 11e).