Vu cette semaine l’excellent Encore un tour de pédalos , sous-titré Je hais les gays, écrit, composé et mis en scène par Alain Marcel, auteur du génial Opéra de Sarah. Cette pièce fait suite à une autre, les Pédalos, écrite au début des années 80 en réaction à la Cage aux folles. Les quatre comédiens (de gauche à droite Yoni Amar, Philippe d’Avilla, Steeve Brudey et Djamel Mehnane, tous excellents) interprètent tour à tour plusieurs (stéréo)types d’hommes gays.

C’est admirablement bien écrit et verse rarement dans la facilité: pendant tout le spectacle, j’essayais de deviner les rimes et je n’y suis pas souvent parvenu. Certains numéros, comme « Nous, les fiottes » sont à se plier en deux et sont parmi les choses les plus drôles écrites sur l’homosexualité depuis longtemps (on pense à Torch Song Trilogy). J’ai moins aimé en revanche les chansons dramatiques sur le VIH ou sur les exécutions d’homos en Iran, un brin plus convenus.

Rien à redire sur la mise en scène, sobre et efficace.

Allez-y, il y a même un peu (ou beaucoup, c’est selon) de eye-candy.